Suivez-nous sur nos réseaux sociaux!

S'inscrire à notre lettre de nouvelles mensuelle

* donnée requise

Et pour lire la dernière lettre c'est par ici.

Belles relations

Le catéchète professionnel Julien Neukomm nous donne son grain de sel pour de belles relations dans sa plume à retrouver ici.


Noël avec modération

Une plume sur Noël de la part du pasteur Macaire Gallopin à retrouver ici.


Dons pour les oeuvres des Eglises

Lorsqu'aucune collecte particulière n'est prévue ou si le coeur vous en dit, les paroisses réformées de l'Erguël vous propose de faire un don aux oeuvres de nos Eglises, soit l'EPER et le DM.

 

 

Et chez nos voisins?

Découvrir ce qui se passe dans les paroisses ou Églises voisines en un clic!


Communications



Projet de fusion entre les paroisses de Corgémont-Cortébert et Sonceboz-Sombeval

Les conseils de paroisse de Corgémont-Cortébert et de Sonceboz-Sombeval se sont retrouvés au printemps 2019 afin de discuter de l’avenir des paroisses suite aux difficultés de renouvellement des membres des conseils, des diminutions de postes pastoraux mais aussi des collaborations tant paroissiales que régionales. Les discussions ont abouti à l’idée d’étudier une fusion entre les deux paroisses. Les assemblées de paroisse respectives d’automne 2020 ont voté la mise à l’étude d’un projet de fusion et approuvé le crédit d’engagement nécessaire à l’élaboration de ce projet. Un groupe de travail interparoissial a été créé en mars 2020 avec mandat d’élaborer dans un premier temps un rapport de base permettant aux paroissien·nes d’évaluer les avantages et les inconvénients d’une fusion, et, si la votation pour la fusion est acceptée, d’élaborer ensuite le contrat de fusion et le nouveau règlement d’organisation. Dans ce rapport, tous les aspects des paroisses ont été abordés : de l’immobilier aux questions émotionnelles en passant par les finances et les activités paroissiales.

L’élaboration de ce rapport a mis en évidence les défis à relever à court et moyen termes. En sachant qu’historiquement, les deux paroisses ont toujours été étroitement liées, on constate qu’à ce niveau, la fusion n’apporterait pas de grands changements tant organisationnels que financiers.

Néanmoins, une fusion permettrait de mutualiser leurs forces pour gérer au mieux certains défis administratifs, notamment la gestion des bâtiments, mais aussi les projets pour permettre aux paroisses de continuer à offrir des lieux qui apportent du sens dans la vie des habitant·es des villages concernés. Au niveau du personnel, la mise en commun des postes pastoraux permettrait des synergies et des spécialisations profitables tant aux pasteur·es qu’aux paroissien·nes et habitant·es de la région. En revanche, au point de vue financier, le potentiel d’économies est pratiquement nul.

Une première votation sur ce rapport de base a eu lieu lors des assemblées de paroisse de novembre 2021 et le projet a été accepté. Le groupe de travail interparoissial a élaboré les documents nécessaires à la fusion : le contrat de fusion ainsi que le règlement d’organisation de la nouvelle paroisse fusionnée. Une seconde votation sur la fusion des paroisses aura lieu le mardi 28 février 2023 à 19h30 lors des assemblées des deux paroisses. Elles se tiendront simultanément.

Avant de procéder au vote, qui peut se faire à bulletin secret, une discussion sera menée sur le contrat de fusion, le règlement d’organisation ainsi que sur les avantages et inconvénients d’une fusion. Si la fusion est acceptée par les deux paroisses, elle devra être ratifiée par le Conseil-Exécutif et entrera en vigueur au 1er janvier 2024.

Les activités paroissiales existantes seront maintenues au minimum durant la première législature de la nouvelle paroisse.

Les conseils des deux paroisses auront une année pour organiser les élections d’un nouveau conseil de paroisse, élaborer un budget, un plan financier et fixer la quotité d’impôt paroissial, établir les nouveaux contrats de travail pour les collaboratrices et collaborateurs et mettre à jour le tableau des indemnités, adapter les autres contrats de droit public et finaliser le logo de la nouvelle paroisse.

Les différents documents sont accessibles ici.

 



Aide d'urgence pour les personnes démunies en Ukraine et en exil

Malgré les appels pressants de la communauté internationale, la Russie continue d’envahir l’Ukraine. Plus de 500?000?personnes ont déjà fui les régions où les combats sont les plus violents pour rejoindre l’ouest du pays ou les États voisins. Si la guerre se prolonge, leur nombre se chiffrera bientôt en millions. Dans un premier temps, l’EPER (Entraide Protestante) déploie une aide humanitaire de CHF?700?000 pour la population civile démunie sur place, ainsi que pour les personnes qui ont fui l’Ukraine pour se réfugier dans les pays voisins ou en Suisse.

Si les représentants russes et ukrainiens se sont rencontrés lundi après-midi pour la première fois depuis le début de l’invasion, les négociations pour mettre fin au conflit n’ont pas abouti et la fin de la guerre reste impossible à prévoir. La détresse et le désespoir de la population civile qui subit de plein fouet l’explosion de violence grandissent d’heure en heure. 

Élan de solidarité 

L’EPER entretient depuis des années des relations avec les Églises réformées d’Ukraine et des pays limitrophes actives auprès des personnes défavorisées. Elles sont donc déjà outillées pour venir en aide aux réfugié·e·s.

Dans l’ouest de l’Ukraine, nos organisations partenaires récoltent des denrées alimentaires et des articles d’hygiène de base pour les personnes ayant trouvé refuge dans la région. Des logements d’urgence destinés avant tout aux familles avec enfants sont en train d’être construits. Un accompagnement médical et psychologique est également nécessaire de toute urgence.

En Roumanie, en Hongrie et en Slovaquie, les Églises réformées fournissent aux personnes réfugiées des régions frontalières des biens de première nécessité et mettent à disposition des hébergements. En Suisse aussi, l’EPER se prépare à soutenir les personnes venues d’Ukraine.

Compte pour les dons?: CP 10-1390-5, mention «?aide d’urgence conflit en Ukraine?» 

Don en ligne




^