Le caté, kekséksa?

 

Un espace de vie

En plus de la famille et de l’école, le caté propose un cadre protégé où l’on peut tester, exercer, expérimenter en sécurité ce que propose Jésus de Nazareth pour notre vie d’aujourd’hui, avec un programme adapté à l’âge des enfants et des ados.

Le caté est conçu comme un laboratoire d’expériences qui permet d’exercer la vie en groupe, le respect, la confiance, la coopération, en prônant l’ouverture, le pluralisme et le dialogue.

Des liens de mémoire 

On ne vient pas de nulle part. Dans le monde où nous vivons, il est important de savoir d’où l’on vient, quelles sont nos racines et nos valeurs. Dans le paysage des différentes cultures et religions, le christianisme a joué un rôle non négligeable. Que l’on se déclare croyant ou non, il est important d’en découvrir ses ombres et ses lumières. 

Une école de sens 

Il n’est jamais trop tôt pour commencer à se poser des questions sur la naissance, la vie, l’amour, la mort, pour gentiment se construire sa propre histoire personnelle en cherchant à comprendre qui l’on est et pour quoi l’on vit.

 

Un lieu d’apprentissage 

Les catéchumènes apprennent à manier un outil, la pensée, (en ce qui nous concerne la pensée religieuse protestante), et à exercer leur esprit critique. 

Pour qui ?

Pour les tout-petits et leurs parents avec l’éveil à la foi, jusqu’aux adolescents et jeunes adultes avec le Post KT. Le programme est adapté à chaque âge.

Prioritairement proposé aux familles protestantes de l’Erguël, mais ouvert à tous, protestants ou non, baptisés ou non.

Par qui ?

Des professionnels et bénévoles formés ainsi que des intervenants externes.

Combien ça coûte ?

Une participation financière est demandée pour les camps.

Y’a des règles ?

S’inscrire, c’est s’engager à une présence régulière. Comme pour le foot, la danse ou le piano, le caté, ça demande un effort.  Et plus on s’entraîne, plus on y prend plaisir !